Warning: mysql_real_escape_string(): Access denied for user ''@'localhost' (using password: NO) in /home/aventure/public_html/acmetravels.fr/lib/sql/SqlQuery.class.php on line 18

Warning: mysql_real_escape_string(): A link to the server could not be established in /home/aventure/public_html/acmetravels.fr/lib/sql/SqlQuery.class.php on line 18
ACME Travels | Sri lanka la perle de locean indien
Acme Travels (Pvt) Ltd,
#246, Park Road,
Colombo 05, Sri Lanka.
+94 (0)11 4527575
+94 (0)11 2596114
+94 (0)77 7790190 (Mobile)
info@acmetravels.com acmetrvl@slt.com
+94 (0)11 4527575
+94 (0)11 2596114

Sri Lanka, la Perle de l’Ocean Indien

Découvrez l’essentiel du Sri Lanka en une semaine. Ile sacrée, Sri Lanka est un véritable joyau naturel et culturel aux multiples facettes. Ses nombreuses appellations, Ile resplendissante, Ile aux parfums, Ile du Thé sont non seulement largement méritées mais démontrent aussi combien sa beauté et ses immenses richesses suscitent l’émerveillement des voyageurs. Ce petit pays insulaire ne lassera pas de vous étonner par son incroyable diversité : cités et sanctuaires envoutants engloutis dans la forêt, parcs nationaux modèles de protection de l’environnement en Asie abritent éléphants sauvages et léopards, paradis ornithologique, paysages vallonnés émaillés de plantations de thé couleur émeraude, magnifique littoral de plages de sable fin frangées de cocotiers et une cuisine épicée aux parfums incomparables. Laissez-vous conquérir par les charmes du Sri Lanka, l’île émotion
Jour 1

Aéroport / Negombo / Sigiriya

Arrivée très tôt le matin. Accueil par un représentant d’ACME Sri Lanka et transfert à l’’hôtel (accès à votre chambre sous réserve de disponibilité) à Sigiriya. En route arrêt à Negombo qui regroupe l’une des plus grandes communautés de pêcheurs de l’ile qui sont majoritairement de confession catholique. De nombreuses églises se dressent non loin du rivage où les pêcheurs entreposent leur catamaran. Installation à l’hôtel et temps libre pour vous détendre. Déjeuner à l'hôtel. En fin d’’après-midi ascension de la forteresse du Rocher au Lion, qui renferme les magnifiques fresques des Demoiselles de Sigiriya, merveilleuses créatures, mi-déesse, mi-princesses. Perchée à 370 m, au sommet d'un rocher de pierre rouge qui domine un ensemble harmonieux de jardins dessinés au Ve siècle, la citadelle de SIGIRIYA est classée par l’Unesco depuis 1982. Nid d’aigle d’un roi parricide, Kasyapa (qui régna de 477 à 495), le palais du sommet est desservi par un étroit escalier qui se faufile entre les pattes géantes d’un lion. Kasyapa, avide de pouvoir, destitua son père, le roi Dhatusena pour prendre sa place puis l’emmura vivant et chassa son frère Mugalan. Il régna sur cette citadelle qu’il fit construire en haut d’un rocher pour la rendre imprenable. Kasyapa, grand mécène, invita les plus grands artistes de l’époque à sa cour, à qui l’on doit la fresque des Demoiselles. Mugalan revint 18 ans plus tard pour venger son père en délogeant son frère parricide.

Les fresques ont été découvertes en 1861 mais on ne sait pas vraiment qui sont ces séduisantes demoiselles. Courtisanes, baigneuses, nymphes apsara? Selon certains archéologues il s'agirait des épouses de Kasyapa, ou des dames de sa cour accompagnées de leurs servantes se rendant au temple pour y déposer des offrandes. D'autres spécialistes affirme que l'œuvre évoquerait plutôt le royaume de Kubera, le dieu des richesses, dont le trôner se situe au sommet de la montagne. Les figures dorées représenteraient des 'princesses de lumières' accompagnées de leurs 'demoiselles de nuage'.

Jour 2

Polonnaruwa / Anuradhapura

Le matin départ vers Polonnaruwa que vous visiterez à bicyclette. Polonnaruwa succéda au Xe s. à Anuradhapura dans le rôle de capitale sur les rives du lac artificiel Topa Wewa, appelé Parakrama Samudra. Elle ne le fut que pendant deux siècles, mais ses vestiges s’étendent sur 15 km2 et figurent au patrimoine de l’Unesco depuis 1982. Outre le palais royal et ses dépendances, plusieurs temples et monastères ont été mis au jour : l’immense Alahena Pirivena (80 ha), les quatre statues rupestres de Bouddha du Gal Vihara et le Tivanka Pilgrimage aux fragiles peintures murales. Édifiés sur une terrasse monumentale à la gloire de la plus précieuse des reliques du monde bouddhiste, la Dent de Bouddha, aujourd’hui conservée dans son temple de Kandy, le Vatadage (sanctuaire circulaire) et cinq autres constructions religieuses composent un ensemble architectural unique au monde. La ville connut son âge d’or au XIIe siècle sous le règne de Parakrama Bahu (1153-1186) et Nissamkamala (1187-1196) avant d’être ravagée par une invasion tamoule en 1214. Le Kalu Gal Vihara (un vihara est un sanctuaire bouddhique composé d'un certain nombre de bâtiments construits dans une enceinte sacrée), le « Temple du Rocher », est le monument le plus intéressant de Polonnaruwa avec ses quatre sculptures rupestres taillées dans le granit. Ses quatre effigies n’ont pas été construites en brique, mais sculptées à même un épaulement rocheux. Elles sont les pièces maîtresses de la sculpture médiévale du Sri Lanka. Un Bouddha est assis en méditation à l’air libre et un autre en samadhi au fond d’une chapelle rupestre. Le colosse voisin se dresse sur 7 m de haut. Il est debout, les bras croisés sur la poitrine, et légèrement hanché, dans une attitude unique au Sri Lanka. Il représente probablement Ananda, un disciple du Bouddha. À ses pieds, le quatrième Bouddha, le plus impressionnant, étend son corps de 14 m de long pour entrer en paix dans le Parinirvana. D'après des textes anciens, ces statues étaient abritées par des constructions en brique.

Continuation pour Anuradhapura. Fondée en 500 avant Jésus-Christ, Anuradhapura est la plus ancienne capitale du Sri Lanka, capitale bouddhique, métropole commerciale. Abandonnée au 10ème siècle de notre ère à la suite d'invasions de Cholas (ethnie dravidienne d'Inde du Sud), disparue sous la jungle, elle fut découverte par les Anglais en 1817. Placée sous le patronage de trois grands monastères bouddhiques, elle grandit autour d’immenses édifices reliquaires, les dagoba (reliquaire destiné à abriter un attribut du Bouddha), construits en mémoire du Bouddha. Leurs grands dômes de briques font de nos jours l’objet de la dévotion de bouddhistes venus du monde entier : le Thuparama, ancêtre de tous les dagoba de l’île, le Ruvanveliseya immaculé, le plus vénéré, et deux géants, nommés Jetavanarama et Abhayagiriya, toujours en cours de restauration. Ville sainte, Anuradhapura est aussi dépositaire de l’arbre de la Bodhi, merveilleux banian (ficus religiosa) poussé à partir d’une bouture de l’arbre sous lequel le Bouddha connut l’Illumination à Gaya en Inde, apportée dans l’île par une princesse indienne au IIIe s. av. J.-C., ou de la statue chef-d'œuvre de Samadhi Bouddha (c'est à dire en méditation) à la physionomie sereine, sculptée au IVe s. Ville du passé, la capitale royale a gardé encore bien des trésors : les jardins royaux Ran Masu Uyana, la pierre de seuil en demi-lune délicatement sculptée du palais Mahasena, les sculptures du Ratna Prasada ou du temple rupestre Isurumuniya. L’ensemble a été inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1982. Retour à votre hôtel après les visites.

Jour 3

Sigiriya / Dambulla / Nalanda / Matale / Kandy

Route pour Kandy. Sur le trajet, visite des grottes de Dambulla, refuge du roi Valagambahu lorsqu’il fût chassé d’Anuradhapura, sa capitale. Quand plus tard le roi eut reconquit la capitale il fit transformer les grottes en temples bouddhistes. Vous pourrez admirer un festival de statues de Bouddha réparties dans les cinq grandes grottes utilisées par les moines depuis le 1er siècle avant Jésus-Christ. Les grottes sont creusées dans un énorme bloc de granit perché à plus de 160 m d'altitude. les parois de la plus grande et la plus intéressante des grottes furent à l'origine recouverte d'or sous le règne de Nissanka Mala. Son plafond , à 6m, est couvert d'effigies de petits bouddha; sur les côtés, d'autres sont assis en méditation; le long d'une paroi, un gigantesque bouddha couché de 15m, la tête sur son coussin, repose dans le sommeil du parinirvana. La vue depuis sur la plaine depuis le sommet du rocher est exceptionnelle, particulièrement le matin. Puis visite du reliquaire de Nalanda Gedige, bijou de l’architecture cinghalaise mêlant influences hindoues et bouddhiques agrémentés de sculptures tantriques à motifs érotiques. A l’intérieur se dresse une statue de bouddha assez abîmée entre un ganesh et une stèle de bodhisattva. Continuation pour Matale. Visite d’un jardin d'épices dans cette zone de végétation luxuriante qui rassemble toutes les plantes tropicales qui firent la renommée de l’île : poivriers, noix de muscade, safran, cardamome, clous de girofle, gingembre, etc. Vous assisterez à une démonstration de cuisine sri-lankaise et vous familiarisez avec les vertus des plantes utilisées par la médecine ayurvédique. Atour de Matale se dresse les premières collines de la chaine des Knuckles. Cette région est parfois appelée le Wiltshire en référence à un comté du sud-ouest de la Grande Bretagne. La météo y est souvent très changeante avec une alternance de nuages et d’éclaircies et l’air y est généralement frais. A Riverstone de dresse le temple d’Alu Vihara où le Canon Pali aurait été composé sur des feuilles de palmiers. Arrivée à Kandy. Au centre du massif central ceylanais, à 500m d’altitude, Kandy jouit d’un climat très agréable. Construite autour d’un lac artificiel, elle fut la dernière capitale de Ceylan avant que l’île ne devienne une colonie britannique. Kandy est célèbre pour son temple de la dent. Elle est aujourd’hui la capitale religieuse du pays et l’un des hauts lieux du bouddhisme mondial. En fin d’après-midi, visite du temple de la dent, qui abrite l’une des reliques les plus vénérées du bouddhisme : la dent de Bouddha qui selon la légende fut apportée à Ceylan au 4ème siècle de notre ère. Le soir, vous assisterez à un spectacle de danses kandyennes durant lequel les danseurs, vêtus de riches costumes, exécuteront devant vous différentes danses populaires du pays (la danse de la récolte, du feu, des offrandes…).

Jour 4

Kandy / Pinnawala / Kandy

Le matin, excursion à Pinnawela. Visite de l'orphelinat des éléphants, qui, nourris au biberon, absorbent jusqu’à sept bouteilles de lait 4 fois par jour ; vous assisterez également au spectacle de leur bain dans la rivière. L'orphelinat a été créé par le gouvernement et compte une cinquantaine de pensionnaires, dont certains ont été retrouvés dans la jungle. Une terrasse aménagée au bord de la rivière permet d'assister à leurs ébats. En 1975 naquit le projet d'un orphelinat pour les bêtes traquées par l'homme ou abandonnées par leurs parents. Les nourrissons attendent chaque jour l'heure du biberon de 7 litres que les hommes leur font boire 5 fois par jour. Ensuite tous vont au bain dans la Maha Oya, accompagnés par leurs soigneurs. Certains éléphants adultes sont amenés à travailler dans les plantations et parfois ils accompagnent, caparaçonnés d’or et d’argent, Bouddha lors de processions rituelles. L’orphelinat vous démontrera combien l’île est soucieuse du sort de ses éléphants, animal sacré du bouddhisme par excellence. Retour à Kandy dans l''après midi, visite de la ville organisée autour de son Le lac artificiel situé au cœur de la cité historique. Visite du Musée de la ville voisin du Temple de la Dent. Le soir, vous assisterez à un spectacle de danses kandyennes durant lequel les danseurs, vêtus de riches costumes, exécuteront devant vous différentes danses populaires du pays (la danse de la récolte, du feu, des offrandes…).

Jour 5

Kandy / Peradeniya / Nuwara Eliya

Le matin, visite des merveilleux jardins botaniques de Peradeniya au bord du même fleuve Mahaweli où, sur plus de 60 hectares, poussent parmi les plus belles espèces tropicales du monde. Fondés vers 1371 pour le plaisir du roi, ils comptent parmi les beaux du continent asiatique. Au XVIIIe siècle sous le règne de Kirti Rajasinha ils devinrent résidence princière puis ils servirent aux visiteurs de marque. C'est en 1821, six ans après la chute du royaume kandyen, que le parc fut transformé en jardin botanique qui jouit de conditions climatiques exceptionnelles à une altitude de 500 m et une température moyenne de 20°C qui favorisent l'épanouissement d'une flore tropical d'une extraordinaire richesse. Les jardins sont célèbres pour la collection d'orchidées qu'ils abritent. On en a recensé 60 familles et près de 150 variétés dont la moitié serait originaire de Sri Lanka. Parmi les principales curiosités des jardins on peut par exemple citer: le Ficus Benjamina, âgé de 140 ans et dont les frondaisons couvrent une superficie de 1900m2, les fougères géantes, les chrysanthèmes, les cannas vermillon, les flamboyants de Madagascar, les alignements de palmiers royaux importés de Panama en 1905, les bosquets de bambous géants au bord du fleuve dont les jeunes pousses croissent de 30cm par jour ou encore les cocotiers de mer des Seychelles.

Continuation pour Nuwara Eliya. Vous traverserez parmi les plus beaux paysages de l’ile. Nuwara Eliya, "la ville au-dessus des nuées", est située à 1.900m d'altitude ; C'est l'une des plus célèbres stations climatiques de Ceylan. A Nuwara Eliya, l'aspect des jardins, l'architecture des maisons, le gazon toujours vert, lui donnent une allure très "coloniale britannique". La température y est agréablement fraîche, 15° en moyenne et un crachin arrose la ville environ 200 jours par an. Visite d’une plantation de thé et d’une fabrique du célèbre thé de Ceylan. De nos jours, le thé du Sri Lanka est plus souvent connu sous la dénomination de thé de Ceylan, d'après le nom du pays jusqu'en 1972. Ceylan ne produit presque que du thé noir, reconnaissable à sa belle couleur ambrée. Les principales régions de culture sont : Galle, Ratnapura, Kandy, Nuwara, Eliya, Dimbula et Uva. La meilleure qualité est récoltée dans les montagnes jusqu'à 2000m. Le Sri Lanka, troisième producteur mondial de thé, est aussi le premier exportateur. Altitude, climat tropical, terre acide et ferrugineuse... les ingrédients étaient réunis. Sauf la main-d’œuvre, que les Britanniques firent venir du sud de l'Inde. Les gracieuses silhouettes des cueilleuses appartiennent donc à la troisième génération de Tamouls, sans aucun lien avec ceux du nord de l'île.

Jour 6

Nuwaraeliya / Ella / Buduruwagala / Yala

Route pour le parc national de Yala. En chemin arrêt à Ella où vous bénéficierez de vues spectaculaires sur les montagnes, le ravin d’Ella, les cascades de Ravana et les pics d’Adam et Bambaragala. Ella est le seul village situé à cette altitude avec un climat qui n’est pas sans rappeler celui d’une journée d’été en Grande Bretagne, comprenez chaud dans la journée et frais la nuit. Continuation vers Buduruwagala. Sur le trajet visite du site de Buduruwagala. ‘Budu’ signifie Bouddha, ‘ruva’ image et ‘gala’ pierre. Il s’agit de 7 œuvres de l’école bouddhiste mahayana datant du XIe ou XIIe siècle sculptés en bas relief dans le rocher. Au centre trône le plus grand bouddha debout du monde (15,5m – depuis la destruction des Bouddha de Bamyan en Afghanistan). L’après-midi, safari en jeep (environ 2h) dans la réserve de Yala. Le Parc national de Yala est la plus belle réserve du Sri Lanka. Vous y rencontrerez de nombreux éléphants, l’animal sacré de Ceylan, mais aussi des perroquets multicolores, des buffles, des singes, des sangliers etc. Peut-être même aurez-vous la chance de d’apercevoir un léopard. Le parc a été fondé en 1899 et couvre une superficie de plus de 240 km2. A l'intérieur on y a fait d'intéressantes découvertes archéologiques dont un ensemble monastique avec deux dagoba restaurés et un bouddha couché et de nombreuses autres ruines. le parc est réputé pour sa très riche avifaune: tantale indien, aigle de mer, spatule blanche, le guêpier à queue d'azur, le martin-pêcheur, la perruche à collier...etc.

Jour 7

Yala / Weligama / Galle / Colombo

Route pour Galle. Arrêt à Kudawella, rare formation géologique situé sur une plage rocheuse. Il s’agit d’un trou d’où surgit une colonne d’eau sous l’effet des vagues. Arrêt photo à Weligama où vous pourrez observer des pêcheurs à ligne perchés sur des échasses. Arrivée à Galle, prononcé "Gôl" à l'anglaise, et visite de la ville et du fort. L'architecture coloniale de la vieille de Galle est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, et pour cause : autrefois étape importante de la route des épices, Galle s'est nourrie des occupations étrangères. Après les Chinois et les Arabes, ce sont surtout les Portugais, les Hollandais et les Anglais qui ont fait de cette cité un endroit étrange et unique au Sri Lanka. Vous découvrirez les Bastions et ses remparts, l'église hollandaise, le phare et les vieilles demeures coloniales. Continuation pour Colombo (environ 4h de route). Visite panoramique de la ville de Colombo : le Fort, située au cœur de la ville près du port, la vieille ville avec le bazar de “Pettah”, le plus traditionnel et le plus animés de la ville, le quartier des jardins de Cinnamon célèbre pour ses larges résidences, les Temples Bouddhistes, les Temples Hindous Kovils et les Mosquées. Temps libre pour le shopping.

Jour 8

Colombo / Airport

Après le petit déjeuner, transfert à l'aéroport pour votre vol international.